garder le cap
le toucher

La crise sanitaire nous prive d’un sens vital, le toucher

Tellement quotidien et sous tant de formes, nous avons tendance à oublier tout ce qu’apporte le toucher dans nos vies.
Il aura peut-être fallu en être privés si longtemps cette année pour en prendre conscience et ensuite, pouvoir en profiter pleinement. Ce sens est essentiel à notre santé mentale et physique.

Première reprise d’activités

massage pour tous

Entre les deux « confinements », j’ai repris mes activités. J’ai vite constaté chez les futures mamans, jeunes mamans et même les bébés à quel point cette crise a un impact sur la grossesse, l’accouchement et les premiers liens avec bébé. D’autres questions s’ajoutent à celles qu’on rencontre durant cette période. Elles ne sont pas sans conséquences en termes d’anxiété : présence ou non du papa, port du masque durant l’accouchement, visites de la fratrie, risques de contracter le virus… Certains rendez-vous de suivi se font par téléphone ou visioconférence tant qu’il n’y a aucun souci… C’est très différent et accroît le sentiment de solitude des futures mamans.
D’autres personnes ont eu le temps de reprendre rendez-vous pour un massage. Elles m’ont exprimé les tensions physiques et mentales que cette pandémie et ses mesures sanitaires ont généré.

Un nouvel arrêt

Contente de la reprise, je n’ai pas voulu croire à un nouvel arrêt total d’activités avant de l’entendre clairement annoncé. Heureusement, il y a aujourd’hui des moyens pour garder le lien et poursuivre certaines activités en ligne : yoga, méditation, … Les jeunes peuvent aussi suivre les cours en ligne mais il faut bien le dire, ce n’est pas pareil qu’aller à l’école, voir ses amis, et s’aérer un peu ensemble, les toucher parfois par geste de soutien ou d’affection. Les conséquences déjà ressenties en termes de santé mentale toutes populations confondues seront sans doute de longue durée. Dans la suite de cet article, je vous renvoie vers différents liens et outils intéressants à pratiquer pour garder le cap.

A défaut d’un massage… pour tous

Chacun peut chercher et trouver des activités pour essayer durant ce temps d’arrêt de poursuivre l’un ou l’autre loisir ou passion. Par contre, il est impossible de remplacer les gestes de toucher quotidiens (poignées de mains, embrassades, …) ou non (massages). Il faut s’accrocher certes surtout à l’entrée de l’hiver, période souvent propice aux baisses de moral. Il y a moyen de stimuler la circulation de l’énergie dans le corps sans que cela ne prenne énormément de temps. Les bienfaits physiques et émotionnels se feront ressentir à force de pratiquer. Le ventre, notre deuxième cerveau, est impacté par toutes les émotions que nous vivons. Le masser soi-même est possible et peut aussi aider à traverser cette période difficile durant laquelle les activités de massage professionnel sont à l’arrêt.

A défaut d’un massage… pour les futures mamans

future maman


Il y a des moyens aussi pour les futures mamans de favoriser la connexion avec son bébé pour vivre la grossesse le plus sereinement possible. Usez et abusez de ces moyens de toute façon et tant que le massage reste inaccessible. C’est le moment d’associer le papa. Bébé n’en sera que plus content. Il ressent déjà le toucher et peut le différencier de celui de sa maman. Se faire masser par son conjoint est aussi une façon de retirer du positif de cette situation. Le futur papa pourra soulager sa compagne et ainsi, se sentir d’autant plus concerné par cette belle aventure.

A défaut d’un atelier massage bébé

massage bebe

Jeunes parents, faites vous confiance. Spontanément, vous touchez et caressez déjà votre bébé. Un programme n’est pas toujours nécessaire et en tout cas, ne l’attendez pas pour planifier des petits moments douceur avec votre bébé. Soyez justes toujours à l’écoute de votre bébé et des signes qu’il manifeste si c’est trop long ou pas le bon moment pour lui.

En attendant la reprise…

Je regrette évidemment de ne pouvoir honorer les rendez-vous des mamans dont l’accouchement est prévu avant février. Je reste disponible pour des informations aux jeunes parents quant aux massages bébé. Puisque je n’ai pas le choix, je profite de ce temps pour me consacrer à d’autres formations complémentaires et me réjouis de proposer de nouveaux massages, ateliers et activités. C’est ma façon de garder le cap. En panne d’idées cadeaux, les chèques sont toujours disponibles via le site.