toucher

Plus qu’un sens, le toucher est un besoin fondamental

massage bébé

Un bébé qui n’est pas touché, porté, enveloppé, aimé peut se laisser mourir…
Le toucher est le premier sens à se développer in utero, avant même l’ouïe. L’haptonomie et le massage prénatal, au-delà du confort et du soulagement des tensions chez la maman, favorisent aussi le lien entre les parents et le bébé, base essentielle de sa sécurité future.
Le portage et l’apprentissage au massage bébé vont dans le même sens : favoriser le lien parent/enfant, apporter sécurité et détente, soulager les maux du nourrisson,… S’il y a eu des soucis durant la grossesse, l’accouchement et/ou les premiers moments de vie, ce sont des approches complémentaires et précieuses.

Si l’on en parle moins ensuite, le toucher reste primordial tout au long de notre vie. La crise du covid 19 et confinements nous le font bien sentir. De nombreuses personnes y ont recours régulièrement pour prendre soin d’elle dans un rythme de vie aujourd’hui très soutenu. D’autres y arrivent parfois dans une recherche plus thérapeutique, ayant déjà tenté d’autres approches ou en complément de celles-ci. Pour les personnes âgées, les massages sont aussi une approche à favoriser d’autant qu’elles sont parfois fort isolées, voire presque plus touchées sauf parfois en vitesse par du personnel soignant souvent surchargé…

Au-delà du toucher, le massage est un soin

massage crâne

Lors d’une action promotionnelle, j’ai vu arriver vers moi beaucoup de femmes parfois en arrêt de travail, parfois pas mais souvent en difficultés dans les secteurs du soin (infirmières, psychologues, aides-soignantes), de l’enseignement, du social (éducatrices, assistantes sociales). Comme certaines entreprises proposent aujourd’hui des pauses bien-être à leurs employés, il serait intéressant pour ces métiers souvent laissés pour compte de penser une telle approche. Elle peut être réellement préventive dans ces métiers aux fortes implications humaines, permettre de recharger un peu ses batteries régulièrement. Des massages courts tels que le massage des mains, le massage des pieds au bol kansu, le massage du crâne et le massage du dos à la bougie sont possibles à proposer dans ce cadre-là.

Les apports de la médecine chinoise…

massage chinois

La médecine chinoise aborde l’homme dans sa globalité. Corps, cœur et esprit forment un tout. Le massage tui na est utilisé à des fins préventives pour harmoniser la circulation de l’énergie dans le corps et/ou curatives lorsqu’un ou des déséquilibre(s) qui s’y manifeste(nt).
L’écoute par le toucher permet un soin personnalisé en tenant compte de ce que vit et a vécu la personne, de ses émotions passées et actuelles et des symptômes et difficultés qui l’amènent à consulter. Cette approche ne remplace aucun traitement médical ou psychologique mais peut être un excellent complément pour favoriser le retour à la santé et à l’équilibre.

En guise de conclusion…

A l’heure où les mesures sanitaires nous privent de tout contact, où les émotions et notamment la peur sont exacerbées, englobant la peur de l’autre, je me questionne sur le futur, impatiente de revenir à mon activité. Comme pour toute privation qui dure et se fait sentir, j’ai l’espoir qu’à la reprise, professionnels et clients, conscients de l’importance des liens tellement essentiels à notre vie, profiteront d’autant plus de donner et recevoir un massage/soin.